Ma tanière… My den…

La vie de ma meute… My pack's life…

Dualité

1 commentaire

English version

Ma mère me dit souvent que nous sommes ici – sur terre- pour expérimenter la dualité.
Et si nous arrivions au bout de ce monde-là?

Féminin/masculin, droite/gauche (en politique), capitalisme/communisme, normal/handicapé…

Mais aujourd’hui, on voit de plus en plus que les frontières s’estompent, qu’une troisième voie se dessine:
les trans* qui changent de corps ou oscillent entre homme et femme, ou aucun ; le centre, qui cherche un équilibre entre économie et social ; le commerce équitable, où chacun est payé à sa juste valeur mais où chacun a sa propre place (par opposition au communautarisme du communisme) ; la théorie qui dit que certains handicaps soient juste des différences de fonctionnement – comme les fleurs ont besoin de sols différents (je vais écrire un article là-dessus).

Et vous, qu’en pensez-vous? Sommes-nous à l’aube d’un monde basé sur l’unité?

My mother often says we are here -on earth- to experiment « duality ».
What if we’re reaching the end of that world?

Feminine/masculine, right/left (in politic), capitalism/communism, normal/disabled…

But today, we see more often those boundaries blur, a third path being drawn:
trans* people who change body or oscillate between both gender, or choose none ; the enter in politic that tries to find a balance between economics and social reforms ; fair trade, where people are paid the fair wage, but who have their own place and job (as opposed to the « community » in communism) ; the theory that says that some disabilities are just functional differences – just like different flowers need different soils (I will write an article on this).

What do you think? Are we at the dawn of a world based on unity?

Publicités

Auteur : Marie "Wolf" Bernat

Semi-nomade qui aime raconter des histoires et explorer la vie, sur le spectre autistique. Semi-nomadic who loves telling stories and exploring life, on the autism spectrum.

Une réflexion sur “Dualité

  1. ça me fait penser à un concept sociologique connu comme l’opposition entre solidarité mécanique et organique. La première est une solidarité qui se base sur les ressemblances mécaniques, les valeurs sociétales s’imposent aux individus ce qui les lient « mécaniquement » entre eux. La seconde est une solidarité qui au contraire se base sur les différences et la complémentarité des individus pour assurer la cohésion sociale.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s