Ma tanière… My den…

La vie de ma meute… My pack's life…

Préparation de voyage – trip planning

Poster un commentaire

English version

Nous partons dimanche pour notre première semaine de vacance ensemble!
Nous partons une semaine au ski avec ma mère et mon beau-père.
Ours n’a pas skie depuis son enfance et moi pas depuis au moins deux ans. Et comme nous ne sommes pas très sportifs, ça promet.

Partir en vacance quand on est sur le « spectre autistique » est toujours un challenge.
On doit prendre des précautions que la plupart des gens ne prennent plus en compte passer les 5 ou 6 ans de leurs enfants.
Par exemple, l’excitation de la nouveauté, la fatigue du voyage et du sport nécessitent certaines précautions:
Tout d’abord, s’organiser a l’avance – les repas, les activités potentielles, les habits ( un stress classique pour moi: avoir trop chaud ou trop froid), les snacks pour l’après-midi…
Ensuite, prévoir ce qu’on fait « si jamais »: si jamais il y a de la neige sur la route, ma mère, qui monte par un autre chemin, vient nous rejoindre.
Ne pas prévoir trop de choses et trop d’heures d’activités dans la journée, quitte a en faire plus si on se le sens.
Ne pas partir en période perturbée, comme la semaine avant les règles -les hormones sont une grande source de perturbation.

Voilà à quoi ressemble l’organisation de la meute pour 6 jours au ski.

We’re going away on Sunday for our first week of holiday together!
We’re going skiing for a week with my mum and step-dad.
Bear hasn’t been skiing since he was a kid and I haven’t been in 2 years at least, and since we’re not really the sporty types, it’s going to be quite something.

Going on holidays when on the « autism spectrum » is always a challenge.
We have to take precautions most people have forgotten about once their children have grown past their 5th or 6th birthday.
For example, the excitation of discovery, the tiredness of travelling and sports necessitate some precautions:
First, organise in advance – the meals, the potential activities, the clothes (a usual stress for me: am I going to be too cold or hot?), the afternoon snacks…
Then, plan what we’ll do « if »: if we have snowy roads, mum, who goes another way, will come back to meet us.
Don’t plan out too many activities and too many hours during the day, it’s better to end up doing more if we feel we can.
Don’t travel during a perturbed time (if possible) like when hormones play havoc on emotions.

That’s what the pack’s organisation looks like for a 6 days’ ski trip.

Publicités

Auteur : Marie "Wolf" Bernat

Semi-nomade qui aime raconter des histoires et explorer la vie, sur le spectre autistique. Semi-nomadic who loves telling stories and exploring life, on the autism spectrum.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s