Ma tanière… My den…

La vie de ma meute… My pack's life…

Pensées sur les foulards – Thoughts about headscarves

8 Commentaires

En ce moment, j’ai froid à la tête même dedans. Du coup, je recommence à porter capuches et foulards.
Sauf que je n’ose pas dehors – là, je mets un bandeau en polaire ou un bonnet.
Vous savez pourquoi? Parce que je ne voudrais pas qu’on pense que je manque de respect à l’Islam.
Quand j’étais enfant, porter un foulard sur la tête – et autour des cheveux – c’était quelque chose que faisaient les bohémiennes – et j’adorais les bohémiennes.

image

Sweat de Yoga (merci decath’) avec un col qui fait capuche – Yoga jumper with a collar that doubles as a hood

Maintenant, foulard sur la tête = musulmane pour beaucoup de gens, et je ne suis pas musulmane. Et je ne veux pas que l’on pense que je manque de respectà l’Islam, donc je ne porte plus de foulards – ou rarement – sur la tête.
(Si vous regardez Homeland, dans la saison 2 Carrie va à Beyrouth et s’achète un foulard vert… J’adore, ça lui va bien. Mais je n’ai « pas le droit » d’en porter, pas vrai?)

These days I get a cold head, even inside the house, so I’ve gone back to wearing scarves and hoods.
Except that I don’t dare doing it outside – there I wear a headband or a hat.
You know why? Because I don’t want people to think I’m not respecting Islam.
When I was a chiold, I used to think headscarves were worn by gypsies, and I loved gypsies.
Nowadays, headscarves are associated with muslims for many people, and I’m not muslim. And I don’t want to seem disrespecful towards Islam, so I don’t wear headsarves anymore, or rarely.
(If you watch Homeland, in the 2nd season Carrie goes to Beyrouth and buys a green headscarf… I love it, it suits her. But I’m not « allowed » to wear those, right?)

Publicités

Auteur : Marie "Wolf" Bernat

Semi-nomade qui aime raconter des histoires et explorer la vie, sur le spectre autistique. Semi-nomadic who loves telling stories and exploring life, on the autism spectrum.

8 réflexions sur “Pensées sur les foulards – Thoughts about headscarves

  1. Je comprends ça. Moi aussi je refuse parfois de faire des choses, ou je ne me les autorise pas, parce que je trouve que ça serait manquer de respect envers les croyants. J’ai pas voulu, par exemple, un jour où j’ai du assister à une messe, aller manger l’hostie. Parce que pour moi ça n’a aucun sens alors que pr les catho c un symbole fort. Du coup j’aurai au l’impression de leur manquer de respect, de les singer, de tourner en dérision quelque chose d’important pour eux.

    • (rien à voir, mais ton pseudo me trouble à chaque fois! « Mais c’est qui? Ah oui, Farfa! »)
      J’ai été baptisée – à 8 ans, par choix – et j’ai fait ma communion mais, étant sortie de l’église (c’est ainsi que je le vois) je ne communie plus. Mais là, encore, c’est au sein même du culte.

  2. Je ne comprends pas en quoi c’est une prérogative islamique et en quoi c’est manquer de respect à l’islam ? Tu veux bien m’expliquer ? 🙂

    • Ce n’est pas une prérogative islamique, mais une femme avec un foulard sur les cheveux est facilement – j’ai l’impression – associée à l’Islam.
      Et comme je ne suis pas musulmane, je n’aimerais pas qu’on pense que je fais semblant, pour me moquer par exemple.
      Je n’aimerais pas non plus être dévisagée comme les femmes qui portent un foulard peuvent l’être.
      En fait, j’aimerais juste que tout le monde se détende un peu autour du foulard…

      • Ah oui, je comprends mieux 🙂 J’aurais tendance à penser qu’en t’empêchant de faire quelque chose qui te plait, tu prends le risque de mettre un tabou là où ce n’est pas nécessaire 🙂 A mon avis, fais comme bon te semble, on ne saura jamais ce que pensent les gens, t’façon et si besoin, tu peux expliquer.

      • Expliquer « non, je ne suis pas musulmane et non, ce n’est pas pour me moquer (ou je ne sais quoi d’autre) »? Oui, c’est sur… J’ai aussi du ml avec les regards des gens, j’ai du mal en général alors j’essaye de ne pas « en rajouter ». Si je m’écoutais, je serais potentiellement très excentrique dans mes tenues…

  3. Pourquoi tu ne t’écoutes pas ? Au risque de brusquer les gens ?
    Si ça se trouve, tu les brusques déjà sans en avoir conscience, et quand bien même c’est entre eux et eux. C’est leur univers, leurs perceptions qui sont bousculées et tu n’as pas la main pour changer ça chez eux ; pourquoi te priver, toi ? 🙂

    • Marie, tu es un amour.
      Je ne le fais pas parce que j’ai peur de bruler les gens ou de les éblouir si je m’autorise à briller autant que je pourrais. Alors qu’en fait, je n’éclaire juste pas autant que ce que je pourrais… Et c’est bien dommage.
      Tous les matins, en ce moment, je prends la décision d’éclairer autant que je peux (ce qui peut être variable, comme pour tout le monde) sans peur.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s