Ma tanière… My den…

La vie de ma meute… My pack's life…

Sérotonine, races et civilisations | Allodoxia [Édit]

2 Commentaires

« Les auteurs en concluent que* les ISRS ne sont pas significativement plus efficaces qu’un placebo, sauf chez les patients atteints de dépression très sévère, et ce uniquement du fait d’un moindre effet placebo chez ceux-ci. »
Je vais pourtant mieux depuis que j’en prends…
Par contre, le sevrage est violent.

[Édit] *Commentaire de l’auteur de l’article commenté:

– il s’agit d’une observation statistique sur un grand nombre de personnes, ce qui n’empêche pas qu’il existe des « contre-exemples » individuels (on trouve des gens dont l’état empire après la prise d’ISRS, d’autres chez qui il est inchangé, d’autres dont l’état s’améliore moins qu’avec un placebo, et d’autre dont l’état s’améliore davantage),
– l’effet placebo est bien réel, donc n’importe quel médicament pas plus efficace qu’un placebo (ex : homéopathie) « marche », de fait, chez un certain nombre de personnes,
– à la différence de l’homéopathie, il est certain que les ISRS font réellement quelque-chose sur le plan biologique (ils modifient la neurotransmission sérotoninergique), d’où des problèmes de sevrage qui correspondent à une difficulté de l’organisme à retrouver l’équilibre perturbé par cette modification.

Sérotonine, races et civilisations | Allodoxia.

Publicités

Auteur : Marie "Wolf" Bernat

Semi-nomade qui aime raconter des histoires et explorer la vie, sur le spectre autistique. Semi-nomadic who loves telling stories and exploring life, on the autism spectrum.

2 réflexions sur “Sérotonine, races et civilisations | Allodoxia [Édit]

  1. Bonjour, merci pour l’intérêt que vous portez à mon blog. Juste quatre remarques :
    – la phrase complète était « Les auteurs en concluent que les ISRS […] »,
    – il s’agit d’une observation statistique sur un grand nombre de personnes, ce qui n’empêche pas qu’il existe des « contre-exemples » individuels (on trouve des gens dont l’état empire après la prise d’ISRS, d’autres chez qui il est inchangé, d’autres dont l’état s’améliore moins qu’avec un placebo, et d’autre dont l’état s’améliore davantage),
    – l’effet placebo est bien réel, donc n’importe quel médicament pas plus efficace qu’un placebo (ex : homéopathie) « marche », de fait, chez un certain nombre de personnes,
    – à la différence de l’homéopathie, il est certain que les ISRS font réellement quelque-chose sur le plan biologique (ils modifient la neurotransmission sérotoninergique), d’où des problèmes de sevrage qui correspondent à une difficulté de l’organisme à retrouver l’équilibre perturbé par cette modification.

    • Merci de votre réponse!
      Je vais corriger la phrase, je vous demande de bien vouloir m’excuser de ce raccourcis.
      Je vais ajouter vos remarques aussi, qui sont bien sur intéressantes et explicatives.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s