Ma tanière… My den…

La vie de ma meute… My pack's life…

Fiction originale « Une relation particulière »

Attention: contient une scène intime entre deux hommes. Si vous n’aimez pas, passez votre chemin.

Une relation particulière

Dans un monde assez différent du notre, un jeune homme était devenu « régnant des régnants du levant ».
Il avait été choisi pour sa grande sagesse et pour sa maîtrise incontestée de la magie, bien sur, mais aussi pour sa bienveillance et son amour de toute création.
Le titre de « régnant des régnants du levant » était rarement attribué, et seulement à des personnes exceptionnelles. Ces personnes étaient choisies par l’ensemble des rois et reines du levant.
Tout cela, en soi, n’est pas très important pour notre histoire, du moins pour ce passage ci…

Ce jeune homme, Kamal, avait un homme de confiance, son bras droit, garde du corps, espion, diplomate etc. Bref, un homme en qui il confiait tout, y compris la résolution des situations les plus compliquées. Cet homme s’appelait Djamæl.
C’est de leur relation que j’aimerais vous parler. Bien sur, il se trouve des récits dans les livres officiels, mais ceux-ci ne donnent qu’une partie de la vérité. On les disait très proches, ils l’étaient encore plus.

Je préfère vous prévenir tout de suite, ce que je vais raconter ici n’est pas à mettre entre toutes les mains, et surtout pas les plus prudes.

Kamal, en sortant de chez son amie Ludivine – ambassadrice du Marenga, un royaume connu pour ses belles fleurs – décida de passer par le centre du quartier des ambassades. Il pensait faire une promenade tranquille, mais c’était sans compter sur un nouveau problème de superposition d’univers. Ce genre de problème arrivait ponctuellement quand un sort un peu trop puissant fragilisait la membrane entre les univers. Il y avait donc un petit groupe d’oiseaux qui faisaient du surplace au milieu du parc, sur fond marin – un très joli fond, au demeurant. Mais si la membrane s’affaiblissait un peu plus, les poissons se retrouveraient dans les plates-bandes.

Kamal avait beau essayer de s’habiller comme n’importe quel homme du levant – pantalon ample noué à la ceinture et resserré aux chevilles et veste « kimono » – il y avait toujours quelqu’un pour le reconnaître. Kamal était convaincu que c’était dût à sa taille. Non pas qu’il soit très grand, c’était même le contraire : il était plutôt petit, ce qui ne l’empêchait pas d’avoir une prestance naturelle.

Le chef des ouvriers, quand il le vit, se hâta à sa rencontre « Monsieur, je suis vraiment heureux de vous voir ici ! Nous aurions bien besoin de vos conseils . »

Kamal sourit amicalement « Si je peux vous aider, je le ferais avec plaisir. Je ne savais pas qu’il y avait une superposition ici. Quand est-ce arrivé ? »

« Justement, cela vient de se produire. Nous étions là pour nous occuper de l’élagage quand, soudain, une détonation et voilà que les oiseaux et les poissons se saluent. C’est à n’y rien comprendre… »

Ils arrivaient à la zone. Kamal nota qu’elle partait du sol et avait la taille d’un humain, bien que plus large. Quand il passa les mains devant la zone, il ne sentit rien si ce n’est la vibration caractéristique d’une superposition. Aucun résidu du sort l’ayant créé ne semblait rester.

« Je vais faire venir deux spécialistes des superpositions. Elle sera sûrement facile à réparée, bien qu’assez étendue, mais j’aimerais en savoir plus sur la cause. » annonça Kamal

Le contre-maître le remercia et il repartit. En arrivant à la grille menant à son palais, il s’arrêta net de surprise. A quelques pas de lui se tenait Djamæl, l’air fatigué. Sans dire un mot, Kamal le rejoint, lui prit le poignet et le guidant, entra dans le palais.

Ils entrèrent dans le cabinet de travail de Kamal, qu’ils traversèrent en silence avant d’entrer dans une petite pièce. Au centre de celle-ci se trouvait un pilier.

Kamal guida Djamæl pour qu’il s’y place dos contre ce pilier et lui ordonna « A genoux. »
L’homme se laissa glisser un genoux à terre.
« J’ai dit à genoux. »
Son deuxième genoux rejoignit le premier, les pieds entourant le pilier.
Kamal attacha ses mains derrière celui-ci avec les menottes qui s’y trouvaient.

« Tu devais être rentré depuis des jours. Tu n’as même pas donné de nouvelles. »
Ce n’étaient pas des questions, plutôt des accusations. Kamal énonçait les raisons de la punition à venir.
Il ouvrit la veste de Djamæl alors que celui-ci laissait ses cheveux noirs lui cacher les yeux. Cela ne suffit cependant pas à cacher la rougeur qui colora son pale visage.

Kamal laissa glisser un doigt sur le torse de son amant, s’arrêtant aux lacets de son pantalon, qu’il défit.
Il se pencha pour atteindre le coup de son prisonnier et, au moment ou il le mordit, prit son membre déjà dur dans une main. L’autre gémit autant de plaisir que de douleur, Kamal ayant mordu assez fort.
Il alterna les baisers et les morsures sur son torse, ses tétons, son ventre, tout en continuant à caresser son membre. Quand il sentit que Djamæl était près et ne tenait plus, il lui saisit la nuque, le forçant à le regarder.
« Viens. Maintenant. »
Djamæl gémit, ses yeux restant fixés sur ceux de son maître et lui offrit sa jouissance.

Alors qu’il reprenait son souffle, sa tête sur l’épaule de Kamal, celui-ci lui détacha les poignets d’un geste.
Djamæl se releva et rattacha son pantalon.
Kamal, toujours à terre, appuyé sur ses coudes et admirant son corps musclé, le taquina « Tu sais toujours faire de la magie ? »
Djamæl, d’un geste de la main, effaça les traces trahissant leur intimité des vêtements de son ami.

Ils étaient revenus dans le cabinet de travail de Kamal.
« Ils ont Karim » lui apprit Djamæl « Il fait les même rêves que moi, sauf que les plans sont complets pour lui. »
« C’est pour ça que tu n’es pas rentré ? »
« Oui. Je sais où il est, mais je ne peux pas y aller seul. »
« Allons prévenir Ludivine, elle commençait à s’inquiéter, puis nous aviserons. »

Que sont ces plans, qui est Karim et que lui-est il arrivé, et d’où vient cette superposition ?
Et bien, c’est une autre histoire…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s